Un nouveau consortium visant à accroître l’accessibilité aux données sur les soins de santé

Le nouveau Consortium québécois de soins intelligents se voit octroyer un financement de 10 millions de dollars pour éliminer les silos de données et accroître l'accessibilité des informations liées aux soins de santé pour les patients, les cliniciens et les chercheurs.


Montréal, le 13 décembre 2021 – Le Groupe Informatique Opal Santé de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) est fier d’annoncer le lancement d’une ambitieuse initiative : le Consortium québécois de soins intelligents. Grâce au soutien généreux du Fonds d’accélération des collaborations en santé du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec et des partenaires privés Roche, Novartis, la Fondation du Centre universitaire de santé McGill et la Fondation du cancer des Cèdres, ce projet triennal mobilisera plusieurs organisations publiques et privées des soins de santé au Québec, qui s’allieront afin de démontrer l'efficacité d'une solution visant à numériser toutes les interactions en matière de soins de santé et à rendre toutes les données personnelles sur les soins de santé accessibles aux patients d'ici 2030.

« L'amélioration de l'accès aux données des patients sera bénéfique pour les patients, les cliniciens et les chercheurs. Elle aidera les patients à mieux comprendre leurs soins, permettra aux cliniciens de travailler plus efficacement et aidera les chercheurs à découvrir de nouveaux traitements pour l'avenir », explique le chercheur principal du projet, John Kildea, Ph. D, scientifique au sein du Programme de recherche sur le cancer de l’IR-CUSM ainsi que cofondateur et directeur Recherche et développement du Groupe Informatique Opal Santé. « Notre projet démontrera comment le Québec peut devenir un chef de file mondial dans ce domaine. En utilisant le portail patient Opal, nous construirons une infrastructure numérique et de gouvernance robuste pour faciliter le partage des données en santé. Grâce à notre consortium, nous accélérerons également les innovations en matière de santé par le développement de partenariats fructueux. »


Pour atteindre cet objectif, le Consortium québécois de soins intelligents compte exploiter l’efficacité du portail Opal (opalmedapps.com/fr), une application développée par le Groupe Informatique Opal Santé de l’IR-CUSM. Prenant la forme d’une application de téléphone intelligent pour les patients et d’un tableau de bord en direct pour les cliniciens, le portail Opal est actuellement employé au Centre du cancer des Cèdres du CUSM. Il offre aux patients l’accès à des données médicales contextualisées (incluant des informations relatives aux rendez-vous, des résultats de laboratoire et des notes médicales) et à des outils éducatifs personnalisés. Opal permet aussi aux patients de s’inscrire et d’être avisés de leurs rendez-vous à l’aide de leur téléphone intelligent.

Le projet se réalisera en deux phases. Tout d'abord, l'équipe de recherche utilisera un processus de co-conception avec les parties prenantes pour développer l'infrastructure qui soutiendra le projet à trois endroits : au Centre du cancer des Cèdres et à l'Hôpital de Montréal pour enfants du CUSM, et au département d'hémato-oncologie du Centre hospitalier universitaire (CHU) Ste-Justine. Les données initiales seront simultanément recueillies à l’aide du portail Opal existant. Dans un deuxième temps, le projet rendra possible le suivi de patients à distance grâce à des technologies portables fournies par les partenaires du consortium VitalTracer et iMD Research. Les partenaires My Intelligent Machines et Imagia permettront pour leur part l’analyse des données pour la recherche en intelligence artificielle.


Les partenaires industriels Roche et Novartis veilleront à ce que le travail du consortium soit motivé par des enjeux actuels et concrets, et guidé par des normes robustes en matière de données. De plus, le Centre de génomique et de politiques de McGill travaillera au fil du projet avec tous les partenaires pour élaborer un cadre de partage des données et des lignes directrices contemporaines destinés à la collaboration entre le milieu universitaire et le système de santé.


« Les organisations membres du Consortium québécois de soins intelligents constitueront un centre de partage de données novateur qui tirera profit de la capacité distincte d’Opal de partager des données entre les patients, les cliniciens et les scientifiques », explique le Dr Tarek Hijal, radio-oncologue au CUSM, cofondateur et chef clinique du Groupe Informatique Opal Santé. « La nouvelle infrastructure permettra d’améliorer la communication entre les patients et les cliniciens et d'obtenir de nouvelles informations à partir des données générées par les patients grâce à l’intelligence artificielle. »


Le Consortium québécois de soins intelligents est heureux de bénéficier de l’expertise et des conseils de l’Unité d’évaluation des technologies du CUSM, du Lab TNS (Transformation numérique en santé) de l’Université de Montréal, de l’Institut de recherche en intelligence artificielle Mila, de Phyla et du Bureau d’innovation du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.


« Nous sommes reconnaissants au Fonds d’accélération des collaborations en santé du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec d’avoir su percevoir l’importance de ce projet, qui s’appuie sur le succès du portail Opal, déjà populaire auprès des patients du Centre du cancer des Cèdres du CUSM. Le projet de soins intelligents promet d’être mutuellement profitable pour les patients, les cliniciens et les chercheurs du Québec », conclut Pierre Hurteau, vice-président du Conseil pour la protection des malades et patient partenaire du Consortium québécois de soins intelligents.


« La technologie progresse plus rapidement que jamais, et nous devons nous assurer que les soins de santé suivent le rythme. La Fondation du CUSM est fière de soutenir Opal afin de s'assurer que notre système de soins de santé utilise la technologie à son plein avantage. Nous sommes impatients de voir l'impact qu'Opal aura sur les soins aux patients et les équipes de soins de santé, ainsi que les percées médicales qu'il permettra », déclare Julie Quenneville, présidente-directrice générale de la Fondation du CUSM.


« Depuis son lancement il y a cinq ans au Centre du cancer des Cèdres, le portail Opal a reçu des critiques élogieuses de la part des patients atteints de cancer, pour avoir éliminé l'incertitude entourant leurs visites à l'hôpital et réduit le stress pendant une période difficile. La création du Consortium québécois de soins intelligents est un pas en avant dans l'amélioration des soins aux patients et l'accélération de la recherche », déclare Jeff Shamie, président-directeur général de la Fondation du cancer des Cèdres.


Le Groupe Informatique Opal Santé tient à remercier toutes les fondations hospitalières et les organismes de financement de la recherche pour leur soutien au développement d’Opal, notamment la Fondation du CUSM, la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants, la Fondation de l’Hôpital général de Montréal et la Fondation du cancer des Cèdres.

Pour en savoir plus sur le Consortium québécois de soins intelligents : soinsintelligentsquebec.com. About the Research Institute of the MUHC

L’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) est un centre de recherche de réputation mondiale dans le domaine des sciences biomédicales et de la santé. Établi à Montréal, au Canada, l’institut, qui est affilié à la faculté de médecine de l’Université McGill, est l’organe de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) – dont le mandat consiste à se concentrer sur les soins complexes au sein de sa communauté. L’IR-CUSM compte plus de 450 chercheurs et environ 1 200 étudiants et stagiaires qui se consacrent à divers secteurs de la recherche fondamentale, de la recherche clinique et de la recherche en santé évaluative aux sites Glen et à l’Hôpital général de Montréal du CUSM. Ses installations de recherche offrent un environnement multidisciplinaire dynamique qui favorise la collaboration entre chercheurs et tire profit des découvertes destinées à améliorer la santé des patients tout au long de leur vie. L’IR-CUSM est soutenu en partie par le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS). ircusm.ca

Personne-ressource pour les médias: Fabienne Landry Coordinatrice des communications, Recherche, CUSM 514 812-7722 fabienne.landry@muhc.mcgill.ca

16 vues0 commentaire